Engagement 10 : Donner aux citoyens de nouveaux moyens de participer à la vie publique en les associant à l'identification de problèmes à résoudre

Institutions porteuses :

  • Premier ministre
  • Secrétariat d'État chargé du Numérique
  • Secrétariat d'État chargé de la Ville

Enjeux :

Au-delà de la consultation des citoyens, le gouvernement ouvert s'appuie aussi sur d'autres formes de participation : des plateformes qui permettent aux citoyens de signaler des problèmes à résoudre, des incidents ou de contribuer à la connaissance de certains phénomènes, au travers de contributions ponctuelles. Surtout, ces plateformes conduisent le gouvernement à s'emparer de problèmes effectivement constatés, vérifiés et signalés par les citoyens.

Ces formes de production participative (crowdsourcing) renvoient à des enjeux très concrets : signalement des problèmes et incidents sur la voie publique, vigilance sanitaire grâce notamment à la possibilité de signaler les effets indésirables de tous les médicaments sur le site medicaments.gouv.fr et bientôt de l'ensemble des produits et activités de santé, pratique de sciences participatives (projet SPIPOLL…), développement de « capteurs citoyens » pour partager les mesures environnementales…

Description de l'engagement :

  • Lancer l'appel à projets « Fix-it des quartiers » fin 2015

    • Mettre à disposition une première version de la solution numérique de signalement d'incidents en septembre 2015 (objectif : 100 communes concernées avant la fin de l'année)
    • Lancer mi-2016 les solutions pouvant être généralisées
  • Dans l'espace numérique, selon la logique de la démarche « Fix-it des quartiers », il sera offert aux citoyens la possibilité de contribuer à l'identification d'incidents (problèmes de sécurité ou défigurations de sites internet, notamment) et leur signalement.

    • Mettre en place de manière expérimentale une plateforme de signalement "Fix-it numérique" courant 2016. L'ouvrir au public fin 2016.

En savoir plus

Description des résultats :

Actions Résultats Prochaines étapes Statut
Lancer l'appel à projets « Fix-it des quartiers » fin 2015. Le secrétariat d’Etat chargé du Numérique ne considère plus ce projet comme opportun puisqu’au moins trois applications déjà existantes sont déjà très efficaces (voir DansMaRue, PopVox ou en anglais AppMyCity). La préfecture du Val d'Oise a également mis en place une application appelée "Ma Préfecture" inaugurée le 11 mai 2016 par le Ministre de l'Intérieur. De plus, un catalogue de solutions est en cours de constitution : cette "boîte à outils" du gouvernement ouvert sera présentée lors du Sommet mondial 2016 et permettra aux territoires de trouver des solutions adaptées à leurs besoins. Le secrétariat d'Etat chargé du Numérique a donc orienté son action vers le soutien aux civic techs, à travers un ensemble d'initiatives tels que le Mardigital #CivicTech et la démarche "Numérique inside" avec une semaine "Cabinet ouvert" pour les start-ups civic tech. Vérifier si l'application du Val d'Oise est open source et si elle peut être réutilisée (au moins par d'autres préfectures). Partiel
Mettre en place de manière expérimentale une plateforme de signalement courant 2016. Retour nécessaire de l'ANSSI. Relance réalisée début mai 2016. Non démarré

results matching ""

    No results matching ""